• Accueil
M. El Otmani: Le PNIAEF, un prolongement des stratégies et politiques publiques en matière de développement durable

M. El Otmani: Le PNIAEF, un prolongement des stratégies et politiques publiques en matière de développement durable

mardi, 14 juillet, 2020 à 21:20

Rabat – Le Programme national intégré d’autonomisation économique des femmes (PNIAEF) à l’horizon 2030 incarne l’approche adoptée par le Maroc, sous la sage conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour la mise en place de stratégies, politiques et programmes publics en matière de développement durable, visant à honorer les engagements du Royaume sur les plans national, continental et international, a souligné, mardi à Rabat, le chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani.

Dans son allocution à l’occasion de la 5e réunion de la Commission ministérielle du plan gouvernemental de l’égalité “Icram”, M. El Otmani a souligné que ce programme renforce le choix résolu du Maroc en faveur de l’autonomisation juridique et institutionnelle de la femme marocaine – conformément aux dispositions de la Constitution de 2011 édifiant les principes d’égalité des droits et des libertés – ainsi que l’aspiration du Royaume à l’équité et à la mise en œuvre de ces principes.

Le chef du gouvernement a rappelé, à cet égard, le programme gouvernemental 2016-2021, dont le premier axe est consacré aux objectifs de la sauvegarde des droits et de la dignité des citoyens et la promotion des libertés et de l’égalité et qui prévoyait un deuxième plan gouvernemental pour l’égalité (Icram 2) pour l’appui à l’intégration économique des femmes et leur autonomisation dans le domaine du développement.

Il a relevé, en ce sens, que le Maroc s’est doté en effet d’une politique publique intégrée en matière d’égalité, à savoir le plan gouvernemental pour l’égalité “Icram 2” qui a été adopté lors de la dernière réunion de la Commission ministérielle, tenue le 20 juillet 2018, après une année de consultations menées selon une approche participative.

Ce plan est basé sur une programmation axée sur les résultats, le suivi et une approche sectorielle pour sa mise en oeuvre, ce qui devrait favoriser une gestion efficace des besoins des citoyennes et citoyennes et de réduire les inégalités sociales et territoriales, a-t-il expliqué, rappelant aussi l’adoption de la loi 103.13 relative à la lutte contre les violences faites aux femmes.

L’adoption du PNIAEF permettra ainsi d’entamer une nouvelle étape qui traduit la vision gouvernementale dans ce domaine, a-t-il noté, relevant que le programme représente une continuité d’une dynamique multidimensionnelle entamée par le Royaume depuis des années à travers notamment la mise en place du code de la famille, la réforme de la loi pénale relative à la protection des femmes victimes de violence et la promotion de la présence des femmes dans les postes de responsabilités au sein des institutions constitutionnelles et autres.

Mettant en exergue le cumul de l’expérience marocaine en matière du budget genre, le Chef du gouvernement a souligné l’engagement budgétaire annuel qui reflète la sincérité des aspirations du Royaume dans la mise en œuvre de l’égalité et de l’autonomisation économique des femmes.

M. El Otmani a aussi salué l’implication des différents départements ministériels, de la société civile, du secteur privé et de la commission technique chargée du suivi du plan “Icram”, appelant à la concrétisation de ce programme au niveau national.

Lors de cette rencontre, la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Egalité et de la Famille a présenté un exposé sur les composantes essentielles du du PNIAEF, qui se base sur trois axes stratégiques, en l’occurrence l’accès aux opportunités économiques, l’éducation et la formation et la préparation des conditions d’autonomisation économique des femmes.

Ont pris part à cette réunion le ministre des Habous et des affaires islamiques, le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Egalité et de la Famille, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résident à l’étranger ainsi que des représentants des départements membres de la Commission.

Lire aussi

Nador : Vers l’institution d’une nouvelle voie de développement économique réalisant la justice sociale et la dignité des citoyens (Coalition d’investisseurs)

mercredi, 15 juillet, 2020 à 0:02

La province de Nador connaît une dynamique grâce à l’adhésion de l’Etat au projet de réforme de l’économie de la région orientale visant l’institution d’une nouvelle voie conférant à la région une grande capacité de production de la richesse, avec un concept national qui réalise la justice sociale et la dignité pour les citoyens, a affirmé, mardi, la Coalition des investisseurs du nord-est du Royaume.

Le Maroc a “très bien” géré la crise sanitaire et la population marocaine a fait preuve de résilience et de discipline (ambassadeur)

mardi, 14 juillet, 2020 à 23:55

Le Maroc a “très bien” géré toute la crise liée à la Covid-19 et la population marocaine a su faire preuve de résilience et de discipline tout en maintenant énormément d’hospitalité, a affirmé, mardi à Rabat, l’ambassadeur de Suisse à Rabat, Guillaume Scheurer.

Covid-19 : “La crise a son impact, mais aussi de +best practices+ à sauvegarder” (Bouchareb)

mardi, 14 juillet, 2020 à 23:52

“La crise nous impacté sur le plan sanitaire, mais nous a donné beaucoup d’enseignements et de “best practices” à sauvegarder”, a affirmé, mardi à Rabat, la ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nezha Bouchareb.