Le plan stratégique du développement durable et intégré de Kénitra, un modèle de développement unique (wali)

Le plan stratégique du développement durable et intégré de Kénitra, un modèle de développement unique (wali)

mardi, 7 avril, 2015 à 17:26

Kénitra – Le plan stratégique du développement durable et intégré de la province de Kénitra pour la période 2015 -2020, doté d’une enveloppe budgétaire de l’ordre de 8,321 milliards de dhs, constitue un modèle de développement unique de par la méthodologie de son élaboration basée sur la concertation et le partenariat avec les élus, les acteurs économiques, la société civile et les pouvoirs publics, a affirmé mardi le wali de la région du Gharb-Cherarda-Beni Hssen, Mme Zineb Adaoui.

Ce plan, mis en œuvre sur hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, visant à élaborer des stratégies de développement durable et intégré pour toutes les régions, instaure un équilibre entre tous les espaces de développement et territoriaux, a ajouté Mme Adaoui dans une allocution devant SM le Roi lors de la cérémonie de lancement de ce plan.

Ce plan, a-t-elle ajouté, porte sur la mise en valeur des projets réalisés dans la province et l’adoption d’une approche globale sur les plans sectoriel et de l’espace visant à intégrer la province de Kénitra dans un cadre régional et la mise à niveau du monde rural dans l’objectif de parvenir à la complémentarité et l’intégration territoriale.

Le wali de la région a souligné que ce plan vise à réaliser plusieurs objectifs, dont la bonne gouvernance et une gestion rationnelle des énormes ressources de la province et de la région, la diminution des écarts entre les services offerts par les différents villes et centres urbains de la région et les attentes exprimées par les populations, ainsi que la maîtrise du développement urbain et des difficultés se rapportant à la nature, précisant que ce plan vise aussi à renforcer l’attractivité économique de la ville de Kénitra pour la hisser au niveau des grandes métropoles du Royaume, et réussir la mise à niveau des autres villes et centres de la province.

Ainsi, a expliqué Mme Adaoui, il sera procédé à la qualification de l’espace urbain de Souk Larbaa El Gharb, l’instauration de l’équilibre entre les deux rives de la ville traversée par les chemins de fer, la restructuration des quartiers sous-équipés et la limitation de l’impact de l’autoroute sur l’économie de la ville, pour un coût global estimé à 874,2 millions de dhs.

Concernant les deux façades maritimes de Mehdia et Moulay Bousselham, le wali de la région du Gharb-Cherarda-Beni Hssen a indiqué que plusieurs projets seront lancés concernant l’exploitation optimale des ressources naturelles de ces deux villes pour en faire une destination touristique privilégiée, ainsi que la mise en valeur des sites naturels et archéologiques pour un budget de 662,55 millions de dhs.

Une enveloppe de 1,302 milliard de dhs a également été allouée à l’équipement des centres de Arbaoua, Lalla Maimouna, Sidi Allal Tazi, Mekran, Ouled Salama, Souk Tlate Gharb, Sidi Mohammed Lahmar, Benmansour, Delaha, l’amélioration des indicateurs socio-économiques à travers les projets d’assainissement liquide, la qualification intégrée des centres ruraux, la réalisation des infrastructures de base, la généralisation de l’adduction en eau potable et du raccordement au réseau électrique, le renforcement e l’offre sanitaire de base, ainsi que la construction des terrains de sport des et des équipements sociaux, a-t-elle ajouté.

Outre ces réalisations, le plan prévoit la modernisation du réseau routier pour une enveloppe de l’ordre de 906 millions de dhs en vue du désenclavement du monde rural et la satisfaction des doléances des populations rurales et des acteurs économiques, a expliqué le wali, notant que le plan verra la mise en œuvre de deux importants projets, dont les études techniques et financières sont en cours de réalisation, et portant sur la mise en œuvre d’un pôle urbain sur le site de la nouvelle gare du TGV et la mise en valeur et la ré-exploitation du port fluvial, ce qui est de nature à accélérer la cadence du développement et garantir de meilleurs conditions de vie aux populations locales.

Lire aussi

Elections en RDC: l’UA demande “la suspension de la proclamation des résultats définitifs”

vendredi, 18 janvier, 2019 à 8:25

L’Union africaine (UA) a demandé jeudi à la République démocratique du Congo la “suspension” de la proclamation des résultats électoraux définitifs ainsi que l’envoi d’une délégation de “haut niveau” à Kinshasa.

Formation professionnelle : Le nombre de bourses octroyées augmente de 177%

jeudi, 17 janvier, 2019 à 17:32

Le nombre de bourses octroyées à la formation professionnelle a augmenté de 177% entre 2018 et 2019, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi.

M. Benchaaboun s’entretient avec la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité

jeudi, 17 janvier, 2019 à 16:05

Le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Benchaaboun, s’est entretenu, jeudi à Rabat, avec la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini,au lendemain de l’adoption, à une grande majorité (444 voix), de l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE) par le Parlement européen.