La 3è session du Dialogue stratégique, sous le signe de la consolidation du caractère structuré et durable de l’axe Rabat-Washington

La 3è session du Dialogue stratégique, sous le signe de la consolidation du caractère structuré et durable de l’axe Rabat-Washington

mardi, 7 avril, 2015 à 16:16

Par Fouad ARIF.

Washington, 7 avr. 2015 (MAP)- La tenue à Washington de la 3è session du Dialogue stratégique entre le Maroc est les Etats-Unis, le premier du genre conclu avec un Etat du Maghreb, intervient dans une conjoncture régionale et internationale qui commande le besoin de consolider davantage le caractère structuré, durable et équilibré du partenariat d’exception unissant les deux pays, dans le plein respect des priorités partagées, notamment sur les plans politique, économique, sécuritaire et culturel.

Cette session s’inscrit aussi dans la continuité de la mise en œuvre du communiqué conjoint ayant sanctionné la rencontre au sommet entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Barack Obama, en novembre 2013. Une véritable feuille de route pour le partenariat séculaire qui unit les deux nations sur la base des valeurs de la confiance mutuelle dans tous les domaines du partenariat.

La volonté partagée des deux Chefs d’Etat pour aller de l’avant dans la consolidation de l’axe Rabat-Washington atteste de la haute estime qui marque les rapports entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Obama, sur la base d’une compréhension des priorités mutuelles et des intérêts nationaux vitaux des deux pays.

Cette compréhension mutuelle s’exprime ainsi au grand jour notamment à travers un soutien sans équivoque au plan d’autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, qualifié par le Président Obama de “crédible, sérieux et de réaliste”.

Pour rappel, cette posture a été la position constante des Etats-Unis sous trois administrations, depuis l’administration Clinton à celle d’Obama, en passant par l’exécutif que dirigeait le Président George W. Bush. Cette proposition fait aussi l’objet d’un soutien sans équivoque et bipartisan au Congrès des Etats-Unis avec ses deux Chambres.

Le Président Obama avait dans ce même esprit signé, en décembre 2014, le document portant promulgation de la loi de finances au titre de l’année 2015 qui consolide, en des termes clairs, l’aide relative au développement dans les provinces du sud.

Le budget US 2015 stipule ainsi, avec emphase, que les fonds alloués sous le Titre III de la loi de finances US “seront rendus disponibles” dans le cadre de l’aide destinée aux provinces du sud.

Il convient de noter que le langage de la loi de finances US non seulement souligne expressément que cette aide est destinée à cette partie du Royaume, mais va bien au-delà pour affirmer que cette démarche sera mise en œuvre par le Congrès, à travers un mécanisme qui sera mis en place par les branches exécutive et législative du gouvernement des Etats-Unis.

Ainsi promulguée, la loi de finances US au titre de l’année 2015 constitue la traduction dans les faits de l’engagement commun destiné à “l’amélioration des conditions de vie des populations du Sahara” stipulé dans le communiqué conjoint ayant sanctionné la rencontre entre le Souverain et le Chef de l’exécutif US.

Dans le communiqué conjoint publié à l’issue de la 2è session du Dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis, le chef de la diplomatie US, John Kerry et le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, avaient réitéré cet “engagement commun pour l’amélioration des conditions de vie des populations dans les provinces du sud”.
Robert Holley, ancien diplomate américain et spécialiste de la région, rappelle, dans ce contexte, que “le Maroc a investi des milliards de dollars pour le développement économique et social dans les provinces du sud, en droite ligne d’une vision stratégique qui vise à préparer cette partie du Royaume à l’autonomie, dans un cadre épanouissant, favorable à l’engagement politique et à l’activisme social”.
Le climat de confiance, qui marque les rapports entre les deux Nations, notamment dans le cadre institutionnel du Dialogue stratégique, met en avant une relation bilatérale érigée en une plate-forme incontournable, forte d’une vision stratégique qui entend apporter des réponses efficientes aux défis multiples qui menacent la paix et la stabilité régionales, mais également dans le continent africain.
Le caractère stratégique des relations entre le Royaume et les Etats-Unis s’est ainsi déployé ces derniers mois sous sa forme multidimensionnelle et durable, à travers des visites de très haut niveau, notamment celle du Vice-Président, Joe Biden, à la tête d’une importante délégation US pour prendre part à la 5è édition du Sommet Mondial de l’Entreprenariat (GES Marrakech, 19-21 novembre), intervenue une année jour pour jour après la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Washington.
Les entretiens entre Sa Majesté le Roi et le Vice-président américain ont porté sur le renforcement du partenariat stratégique qui lie les deux pays et qui puise sa force dans ses fondements historiques, son socle de valeurs partagées et sa capacité d’adaptation et de renouvellement.
Il convient de rappeler, à ce propos, que l’éligibilité du Maroc à un deuxième Compact du Millennium Challenge Account (MCA), du Millennium Challenge Corporation (MCC), démontre la grande confiance et crédibilité dont jouit le Royaume auprès des institutions internationales pour la réalisation de ce genre de programmes, grâce au train de réformes mises en œuvre dans les secteurs socio-économiques, des droits de l’homme et du développement humain.
Cette confiance s’exprime aussi à travers l’Accord de libre-échange entré en vigueur en 2006 et la désignation du Royaume en tant qu’allié majeur des Etats-Unis hors OTAN.
Rappelons que cette 3è session du Dialogue stratégique porte sur quatre grands axes discutés au sein des quatre groupes de travail suivants: Le groupe politique, Le groupe sécuritaire, Le groupe économique, commercial et financier et le groupe culturel et éducationnel.

Lire aussi

Elections en RDC: l’UA demande “la suspension de la proclamation des résultats définitifs”

vendredi, 18 janvier, 2019 à 8:25

L’Union africaine (UA) a demandé jeudi à la République démocratique du Congo la “suspension” de la proclamation des résultats électoraux définitifs ainsi que l’envoi d’une délégation de “haut niveau” à Kinshasa.

Formation professionnelle : Le nombre de bourses octroyées augmente de 177%

jeudi, 17 janvier, 2019 à 17:32

Le nombre de bourses octroyées à la formation professionnelle a augmenté de 177% entre 2018 et 2019, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi.

M. Benchaaboun s’entretient avec la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité

jeudi, 17 janvier, 2019 à 16:05

Le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Benchaaboun, s’est entretenu, jeudi à Rabat, avec la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini,au lendemain de l’adoption, à une grande majorité (444 voix), de l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE) par le Parlement européen.